couverture du livre : Les Femmes et le sexe dans la Rome antique


Genre : Essais / documents de société
Parution : 29 août 2013
PRIX public TTC : 23,90 €
Nombre de pages : 368 pages
ISBN : 9791021001152
Droits à l'étranger : Disponible

«Les Femmes et le sexe dans la Rome antique, de Virginie Girod»

Virginie GIROD

Dans Le Magazine Littéraire - septembre 2013


EDITION.

Vénus sous surveillance.


À côte des recherches généralistes de Paul Veyne, de Pascal  Quignard ou de Pierre Grimai sur la sexualité à Rome et de celle menée par Thierry Ebi, centrée sur les hommes, manquait une étude dédiée aux femmes romaines dans leur rapport au corps, à l'érotisme et à la procréation.

C'est chose faite grâce à Virginie Girod, dont la thèse décrypte les cultes, mythes politiques, interdits et devoirs qui balisent la sexualité des impératrices, des matrones, des esclaves et des prostituées du début de l'Empire. Loin des mythiques orgies véhiculées par les péplums, on découvre une sphère très codifiée, où la partition indépassable entre procréatrice et putain et entre « dominant-pénétrant » et « pénétré(e)-soumis(e) » aimante toute une série de principes et d'usages : emmaillotage des fillettes pour épanouir leurs hanches reproductrices, prohibition de l'infamant cunnilingus, légalité des relations entre maître et esclave mais non entre maîtresse et esclave. Autant de normes et de rites consignés avec cocasserie par les médecins et les satiristes de l'époque et dans les graffitis des lupanars, ici abondamment cités, autant pour l'instruction que pour le plaisir de la lecture.

 

Camille Thomine 



Twetter Partager