couverture du livre : Les Services secrets israéliens. Aman, Mossad et Shin Beth


Genre :
Parution : 10 avril 2014
PRIX public TTC : 21,90 €
Nombre de pages : 320
ISBN : 9791021001633
Droits à l'étranger : Disponible

«Les services secrets israéliens : Aman, Mossad et Shin Beth»

, David ELKAÏM

"Le Temps d'Algérie" le 28/04/2014


ERIC DENÉCÉ ET DAVID ELKAÏM DÉCORTIQUENT, DANS UN NOUVEAU LIVRE, L'ORGANISATION DES SERVICES DE RENSEIGNEMENTS D'ISRAËL.

 Le Centre français de recherche sur le renseignement a annoncé, hier, la parution du livre d'Eric Denécé et David Elkaïm, intitulé Les services secrets israéliens : Aman, Mossad et Shin Beth, (Tallandier, Paris, 2014).

Infiltration d'agents au cœur des «organisations ennemies», sabotages, éliminations ciblées, raids de commandos... autant de missions menées par les services secrets israéliens, considérés comme les meilleurs au monde. Mais cette réputation est-elle justifiée ? Comment fonctionnent-ils ? Comment leurs opérateurs sont-ils formés ? Quels ont été leurs succès et leurs échecs ?

Eric Denécé et David Elkaïm, auteurs d'un livre sur les services secrets israéliens (Aman, Mossad, Shin Beth) tentent de répondre à ces questions, lancinantes pour de nombreuses personnes fascinées par le monde du renseignement.

Spécialistes du renseignement et du Proche-Orient, Éric Denécé, directeur du Centre français de recherche sur le renseignement (CFRR) et David Elkaïm donnent à comprendre la communauté du renseignement israélien dans son ensemble : Shin Beth (sécurité intérieure), Aman (renseignement militaire), Mossad (renseignement extérieur) et autres sayerot (forces spéciales de Tsahal).

Ils passent aussi au crible, dans ce livre publié aux éditions Tallandier, paru il y a quelques jours, l'organisation des services secrets israéliens, les différentes actions qu'ils ont eu à mener, leurs relations avec le monde politique, mais aussi leurs échecs.

Beaucoup d'organismes et d'opérations sont ici évoqués pour la première fois : les capacités d'écoute et de guerre informatique de l'Unité 8200, les réseaux d'informateurs implantés au Liban, le «service action» du Mossad, les raids clandestins des forces spéciales en Syrie à «la recherche des armes chimiques», et surtout la guerre secrète contre l'Iran afin de saboter le développement du programme nucléaire de Téhéran et préparer d'éventuelles frappes aériennes.

 

Retrouvez l'article sur le site du journal:



Twetter Partager