couverture du livre : Les Tirailleurs sénégalais


Genre : Essais historiques
Parution : 19 janvier 2012
PRIX public TTC : 21.9€
Nombre de pages : 384
ISBN : 978-2-84734-854-5
Droits à l'étranger : Disponible

««Au camp, les prisonniers sénégalais n'avaient rien à manger»»

Julien FARGETTAS

Article dans Ouest France le 02/06/2014


Les soldats français des colonies, et plus particulièrement les noirs, n'ont pas eu droit au même traitement que les autres prisonniers. À Sillé-le-Guillaume, ils ont été extraits du groupe pour être exécutés.

Dans les camps de détention également, leur traitement était différent comme le souligne Julien Fargettas dans Les tirailleurs sénégalais : les soldats noirs entre légendes et réalités, 1939-1945(Tallandier). 

« D'une maigreur effroyable »

Isaac Appel avait 11 ans quand il a été raflé avec neuf autres enfants juifs, à Cérans-Foulletourte, le 14 octobre 1942, et conduit au camp de Mulsanne.

Là-bas, il avait été frappé par le traitement infligé aux tirailleurs sénégalais : « Nous, les enfants juifs, nous étions une enclave dans ce grand camp d'internement, nous confiait-il en 2012.Un grillage nous séparait des tirailleurs sénégalais. Les pauvres gars étaient d'une maigreur effroyable ! Ils n'avaient rien à manger. Nous, nous étions bien nourris par la Croix-Rouge. Alors nous leur lancions des boules de pain sur lesquelles ils se ruaient. »



Twetter Partager