couverture du livre : Leni Riefenstahl - La cinéaste d'Hitler


Genre : Biographie
Parution : 24 septembre 2015
PRIX public TTC : 20,90 €
Nombre de pages : 336
ISBN : 9791021003811
Droits à l'étranger : Disponible

«On l'appelle déni»

Jérôme BIMBENET

Canard Enchaîné, 07/10/2015


Jusqu'au bout, telle une enfant butée, elle ne cessera de poser la question « Maîs ou est ma faute ? » Car, jusqu'au bout, jusqu'au jour de sa mort, Leni Riefenstahl, cinéaste adulée d'Hitler, campera sur ses positions. Non,vraiment non, elle n'était pas nazie, elle n'était qu'arriviste, si vous croyez que les artistes avaient le choix. La biographie de Jerôme Bimbenet, historien du cinema,regorge pourtant de témoignages accablants sur la duplicité de Riefenstahl, son hystérie pro-hitlerienne, son antisémitisme, sa sidération orgasmique le jour ou elle s'est trouvée face à Hitler, dans un meeting à Berlin, en fevrier 1932. « J'eus l'impression très physique que la terre s'ouvrait devant moi, comme une orange soudain fendue par son milieu et d'où jaillirait un jet d'eau immense, si puissant et si violent qu'il atteindrait le sommet du ciel. » Sa prétendue guerre avec Goebbels ne tient pas la route : « Elle est la seule, parmi les stars, qui nous comprenne », juge le ministre de la Propagande du Reich dans ses Mémoires. Non seulement elle adula Hitler, se lia d'amitié avec nombre de dignitaires nazis, maîs il semblerait qu'elle ait tourné des images des camps d'extermination pour Hitler et assisté en uniforme de SA a un massacre de Juifs. Elle a toujours nié, mais sans vouloir expliquer pourquoi on avait brûle des mètres et des mètres de pellicule à son domicile juste avant l'arrivée des Américains. Malgre son « Triomphe de la volonté », incroyable film a la gloire du nazisme, tourné a Nuremberg, elle parvint a convaincre de sa bonne foi, et des journaux la firent travailler pour les JO de Munich. Ses photos des Noubas, une tribu africaine « pas corrompue par la civilisation», émurent ceux qui avaient frissonné devant les « Dieux du stade », ce navet à la gloire des corps profilés de sportifs de tout poil.



Twetter Partager