couverture du livre : Spartacus


Genre : Biographie
Parution : 25 janvier 2016
PRIX public TTC : 17,90€
Nombre de pages : 224
ISBN : 9791021017474
Droits à l'étranger : Disponible

«Ils sont fous, ces esclaves!»

Yann LE BOHEC

Le Canard enchaîné, 27/01/2016


En se concentrant sur la chose militaire, sur « le mystère » de cette armée surgie de nulle part, Yann Le Bohec, professeur d'histoire émérite à la Sorbonne, s'oblige aux précisions matérielles, à l'étude des cartes, aux vérifications pointilleuses. Dans cette collection intitulée « L'artdelaguerre», il décrit la façon romaine de se battre « Les hommes du premier rang étaient poussés vers l'avant par ceux qui suivaient, et ils n'avaient pas la possibilité de reculer. » L'honneur, le courage, la fides (« loyauté ») commandaient de s'entretuer dans les formes toujours de face, jamais en attaquant l'ennemi par-derrière. Honte aux armées qui pratiquaient l'embuscade et les ruses. Comme les spartakistes!

L'auteur, qui ne cache pas son admiration pour leur chef, précise que ces esclaves n'étaient pas « gentils ». Il s'exploitaient parfois eux-mêmes des esclaves (vicani). Vols, viols, pillages et incendies étaient leur ordinaire, « conforme au droit de la guerre de l'époque ». On est loin des clichés des « cinéastes américains», de « leurs mythes bien intentionnés » et des historiens marxistes (« en étudiant la lutte pour la liberté, ils ont vu la liberté, ils ont oublié la lutte »).

Dans ce livre passionnant, se joue une autre guerre celle de l'auteur contre ses confrères historiens. Il s'indigne contre l'un d'eux : « Cette hypothèse est pour le moins étonnante ». Contre la fausse science historique, Yann Le Bohec bataille avec une énergie réjouissante. Onl'imagine dans sa bibliothèque, maniant le glaive et le javelot—le gladius et le pilum-, pour tailler en pièces ces légions d'universitaires approximatifs. Un gladiateur de la plume. Applaudissez,citoyens.



Twetter Partager