couverture du livre : NSA. National Security Agency


Genre : Essais / documents de société
Parution : 25 février 2016
PRIX public TTC : 23,90€
Nombre de pages : 512
ISBN : 9791021008632
Droits à l'étranger : Disponible

«SUD OUEST, 13/04/2016»

Claude DELESSE

NSA, la grande espionne


«Sud ouest»:Faut-il avoir peur de la NSA?

 

Claude Delesse: Peur, ce n'est pas le mot. Elle collecte du renseignement, c'est son travail. Si on veut s'en donner la peine, les sources étant assez abondantes, on peut savoir en partie ce qu'elle fait. Ce n'est pas le cas des agences d'autres pays comme la Chine, la Russie, voire même la France. Ce qu'il faut craindre, ce sont ceux qui, en son sein, sont habités par des volontés de pouvoir individuel, les extrémistes de l'espionnage comme KeithAlexander, qui l'a dirigée entre 2005 et 2014, ceux qui veulent pousser le progrès toujours plus loin en repoussant les limites et en s'affranchissant des lois. Le risque est réel, sans compter celui de devenir l'instrument d'une dictature.

 

Dans les années 1990, focalisée sur l'espionnage économique, la NSA ne perçoit pas la montée du péril terroriste?

 

Les attentats du 11 Septembre signent sa faillite. Elle n'a pas su analyser les informations en sa possession. Bien qu'à l'origine d'avancées technologiques, elle est alors incapable de gérer les flux de données qui lui parviennent.« Le 11 Septembre a été un cadeau fait à l'agence », a déclaré cyniquement l'un de ses responsables. Depuis, elle a bénéficié de moyens gigantesques pour moderniser ses infrastructures et recruter tous azimuts informaticiens, ingénieurs, mathématiciens et linguistes.

 



Twetter Partager